Intentions de messes

La messe est une "Eucharistie", c'est à dire une action de grâce, de remerciement, de louange et de joie.

Les fidèles s'unissent à la prière de Jésus-Christ. Toute messe est célébrée pour le monde entier.

« Ceci est mon corps livré pour vous. Ceci est mon sang versé pour la multitude » a dit Jésus.

 

Toute messe est célébrée à l’intention de l’Église et du monde entier mais l'on a toujours reconnu la possibilité au célébrant de joindre à cette intention générale telle ou telle intention particulière qui peut lui être confiée. Ainsi, on peut célébrer des messes pour des jeunes mariés, pour un défunt, pour un malade, pour un parent, pour un ami, pour soi-même, pour la vie du monde... pour la vie de L’Église. On célèbre aussi des messes d'action de grâces - noces d'or ou d'argent - jubilé sacerdotal, guérison, paix retrouvée...

 

Les offrandes de messe ou « honoraires »

La messe n'a pas de prix.

Mais dès les origines, les fidèles ont voulu manifester leur participation à l'Eucharistie, soit par des offrandes en nature, soit par des offrandes en espèces. Ces offrandes étaient destinées à assurer la subsistance des prêtres, la vie de l’Église. C'est l'origine de la pratique des "honoraires de messes" depuis le VIIIème siècle. Le code de droit canonique légitime cette pratique (C. 945) et la réglemente (C.946 et suivants).

Dans notre diocèse, le montant indicatif de l'offrande est de 17 euros. Il est proposé par la Conférence des Évêques de France.

La vie matérielle de l’Église et de son clergé ne repose que sur la contribution volontaire des fidèles (Denier de l’Église, Quêtes, Offrandes à l'occasion d'offices religieux, Honoraires de messe, Dons divers, Legs et Donation...)

 

Pensons à ceux qui nous ont quittés

A chaque Eucharistie dominicale, il est fait mention de tous ceux qui, arrivés au terme de leur vie terrestre, vivent avec tous les élus dans la plénitude de l'amour de Dieu. « Je crois à la communion des saints » proclamons-nous dans notre Credo. Nous prions pour qu'ils entrent dans ce « salut que Dieu donne ». Remercier le Seigneur de tout ce qu'ils ont reçu et donné, c'est reconnaître la place qui fut la leur dans notre propre vie.

 

Faire célébrer des messes, c'est penser à tout cela.

Adressez-vous aux bureaux d'accueil de votre paroisse.

 

Code de Droit canonique : Code 946 : « Les fidèles qui donnent une offrande pour que la messe soit appliquée à leurs intentions, contribuent au bien de l’Église et participent, par cette offrande, à son souci pour le soutien de ses ministres et de ses œuvres » .

LES SITES RECOMMANDÉS
  • rcf04
  • eglise catgolique
  • diocese-logo-petit-H2A
  • EGLISE INFOS
  • AELF
  • Radio Maria  France